Transat de Léo en Class40 : Journal de bord

Transat de Léo en Class40 : Journal de bord

Léo, accompagné de Meven et Clément, convoie en ce moment le class40 de ce dernier entre les Antilles et les Acores. Suivons le à travers cet article !

Le classe 40 152, BHB

Jour 2

Coucou,
A 18:30 UTC on est à cette position :
20° 7.764′ N  60° 15.007′ W

Journée très tranquille : podcasts, sieste, repas… j’arrive à bien manger et je n’ai pas le mal de mer donc c’est cool !
On a calé la vie à bord sur l’heure UTC, ça fait un petit décalage par rapport au rythme d d’la Guadeloupe qu’on venait à peine de réussir à prendre.  Pour le moment la nuit tombe vers 23h et le jour se lève vers 9h donc ça fait des longues nuits.
Il fait chaud je suis en t-shirt tout le temps mais bien humide ! Transpiration à l’intérieur et embruns à l’extérieur quand on commet l’imprudence de sortir de l’abri de la casquette.

Jour 3

11:42 UTC, On se réveille sur BHB !
Position : 22° 43.207′ N  59° 41.312′ W

Je vous fait un petit résumé de la journée d’hier :

Le matin à été assez tonique : vent 23nds au travers le matin, grand soleil, je me suis fait une session de barre pour le plaisir, trempé par les paquets de mer mais au chaud vu la température de l’eau et de l’air !
Dans l’après midi le vent et la mer se sont un peu calmés et Meven a terminé son amarinage. Après 30h de mal de mer, le voilà à nouveau en forme sur le pont ca fait plaisir.
C’est lui qui a commencé les quarts cette nuit et il a vu un bateau, le premier pour le moment.
A bord on mange bien, la base de notre alimentation ce sont des plats appertisés de la marque  « le bon bag » qu’on mélange avec des coquillettes déjà cuite en sachets. Le tout réchauffé au bain marie.
Les plats sont excellents !! Par contre j’ai laissé mon régime végétarien au vestiaire pour cette traversée et je mange de viande à tous les repas.

Niveau météo, pour le moment c’est des conditions idéales mais les routages n’annoncent rien de très réjouissant : pétole et près au programme…  Après 24h de mer le routage qu’on a fait nous annonce presque 14 jours de mer à partir de notre position. C’est plus que le routage total que l’on avait fait avant de partir. Mais la météo évolue vite ça va peut être s’arranger 🙂

Pour répondre, il faut envoyer un mail à l’adresse du bateau : bhb@myiridium.net

A bientôt
Leo

Jour 4

Coucou 🙂
Voilà notre position à 17:20 UTC –
26° 31.642′ N  58° 5.886′ W

Aujourd’hui on ne fait que dormir ! Je me suis levé vers 11h TU et depuis j’ai déjà fait  2 siestes. Il fait super chaud donc on reste à l’ombre de la casquette et on limite les mouvements ^^.
On est toujours sur le même bord depuis le départ : vent de travers tribord amure, on n’a quasiment pas touché au réglage des voiles depuis la Guadeloupe donc ce ne sont pas les manœuvres qui rythment les journées  ^^.
Par contre le vent baisse progressivement (10-12nds) donc on ralentit.
Sinon gros accomplissement aujourd’hui : en bricolant un peu le tableau électrique j’ai réussi à brancher le transformateur 12v / 220v ce qui veut dire qu’on va pouvoir utiliser l’ordinateur. L’idée ce serait de commencer un montage vidéo de la traversée pendant qu’on est à bord et qu’on a le temps 🙂

Bye
Léo

Jour 5

Breaking news !! On a viré de bord !
Après 4 jours en tribord amure à faire du nord – nord est, le vent a tourné pendant la nuit et on est reparti au près vers l’est. C’est déjà un peu plus la route des Açores.
Notre position a 13:00 UTC –
28° 10.561′ N  57° 57.910′ W

La météo est un peu capricieuse et il faudra être patient avant d’envoyer un spi.
On attend avec impatience le bulletin météo du soir pour savoir à quelle sauce on va être mangés.

En attendant on profite des conditions tranquilles pour se sécher, se laver (a la serviette humide) , cuisiner des vrais plats (coquillettes 3min /  thon en boîte / sauce provençale i parmigiano).

La nuit a été très calme : de la glisse au près dans moins de 10nds de vent sous code 0.  Mais elle a quand même fait deux victimes : deux petits poissons volants qui se sont crashés sur le pont et qui n’ont pas réussi à se remettre à l’eau… RIP.
Ils sont morts pour rien parce qu’on n’a même pas de ligne de pêche donc on ne peut pas s’en servir d’appâts.

Bye
Léo

Jour 6 – 14 juillet.

Notre position a 13:30 UTC.
29° 33.994′ N  56° 45.913′ W

Salut à tous,

Je ne m’étais jamais posé la question de savoir si le vent avait une nationalité, mais maintenant j’en suis certain : il est Français et aujourd’hui pour lui c’est férié !!

Depuis hier midi, le vent est très faible environ 6 a 10 nds et vient grosso modo pile dans l’axe des Açores. On a donc passé l’après midi et la nuit a tirer des bords entre les grains et à jouer avec les bascules de vent pour essayer d’être le plus souvent possible sur le bord qui nous rapproche de l’objectif.

Pour nous donner une idée de notre vitesse de progression voilà un petit problème mathématique :

Sachant que le bateau avance en moyenne à 4,5 noeuds ET que le cap du bateau présente un écart par rapport à la route directe de 40 degrés en moyenne.
Sachant aussi que nos 3 mousquetaires sont partis depuis 6 jours et qu’il reste 1600 miles à parcourir, quelles sont les chances pour que BHB arrive en moins de 14 jours aux acores ?

Je vous spolie la réponse : elles sont très faibles ^^

La météo est encore incertaine mais on s’attend à mettre plus de temps que prévu. Pas d’inquiétude pour la bouffe et l’eau,  on avait visé large 🙂
Et puis on est jamais à l’abri d’une grande dépression qui se formerait et viendrait nous cueillir pour nous catapulter vers les Açores a vitesse grand V !

On s’occupe toujours bien a bord : lecture, Yam’s, podcasts, lavage du bateau, sieste …  🙂 C’est simple, basique, mais ça fait carrément du bien !

PS :
Pour le montage vidéo je butte sur un os.
Si jamais vous vous ennuyez et que vous voulez demander à Google comment résoudre mon petit problème je suis preneur 🙂

Je n’arrive pas à transférer les vidéos de mon iPhone vers l’ordinateur. Souvent le transfert commence, marche pour un ou deux fichiers puis j’ai un message d’erreur qui apparaît « un périphérique attaché au système ne fonctionne pas correctement ».

La bise
Léo

Jour 7 :

Notre position a 17:00 UTC :
29° 47.633′ N  54° 39.508′ W

Hier alors qu’on était coincé dans la petole, on est fait une réflexion : « Quitte a ne pas avancer autant essayer de pêcher ». Le soucis c’est qu’il n’y avait pas de ligne de pêche à bord… Mais Clément ne se laisse pas arrêter par ce genre de détails, il s’est mis à en fabriquer une.
Une tresse dyneema à la place du fil de pêche, une vieille pince en guise de plomb, un élastique pour amortir les à coups et enfin une grouille Inox recourbée et affûtée à la place du hameçon. Franchement ça avait de la gueule ! Le point faible c’était l’appât, on n’avait rien sois là main alors on a utilisé un bout de canette brillant en guise de leure. Mais les poissons sont malins, après un après midi dans l’eau pas la moindre touche.
Cette nuit en revanche, un événement est venu changer la donne : un poisson volant de bonne taille s’est écrasé sur le pont. L’appât idéal ! Ni une ni deux, Clément accroche ce pauvre petit poisson à l’hameçon. On remet la ligne à l’eau et je suis plutôt confiant : vu l’odeur du poisson volant ça va mordre, c’est sûr !
Mais ça ne se passe pas comme prévu … Après un bon quart d’heure Clément remonte la ligne pour checker le poisson mais .. il n’y a plus rien au bout !!
Un poisson a dû mordre à l’hameçon et le bas de ligne qui était en fil dyneema extrêmement fin (fil à surlier) a lâché.  C’est la douche froide..

Tiens à propos de douche, c’est le deuxième événement marquant du jour, on s’est pris un vrai bon grain avec de la vraie grosse pluie dedans !
On a tous pris une bonne douche sur le pont avec savon et tout et tout 🙂 La première depuis le départ de Guadeloupe !

Niveau météo on a retrouvé un peu de vent et on a fait une journée assez correcte avec un Speedo presque tout le temps entre 6 et 8 noeuds. Ça fait plaisir de retrouver du vent et en plus ça permet de recharger les batteries avec l’hydrogenerateur. Par contre on est toujours au près et toujours pas sur la route directe (on a même fait cap au Sud / Sud-est une partie de la journée c’est pour dire) mais au moins on avance 🙂

N’hésitez pas à nous envoyer de vos nouvelles, dès news de l’actualité ou encore un pont sur le classement de la course « Vendée Arctique les Sables »

Voilà voilà

A bientôt
Bye
Léo

Jour 8 :
30° 53.648′ N  53° 1.783′ W

Aujourd’hui c’est comme dans la chanson !
« On avance, on avance, on avance. On n’aura pas assez d’essence pour faire la route dans l’autre sens… » … Parce qu’on a presque tout utilisé cette nuit.

On avait repéré du vent pas très loin devant nous sur les fichiers météo, mais une zone de “Pétole” nous barrait la route. On a donc allumé le bourrin pour la traverser. Ça pue, ça chauffe, ça n’avance pas très vite et ça fait un boucan d’enfer mais le résultat est là : 12h, 50L de gasoil et une surchauffe moteur plus tard, on a touché le vent prévu !

Pour la première fois BHB est donc sous spi, avec un vent portant et en route directe vers les Açores à 10,5nds de moyenne ! 
/// Pour David Catarino, ça fait 19km/h et c’est pas mal 😉 ///

Un seul soucis à cette nouvelle situation : maintenant qu’on fait route vers l’est, c’est de plus en plus difficile de trouver de l’ombre sur le bateau l’après midi !

A bientôt
Léo

Jour 9 :

Salut à tous,

Notre position à 17:00 UTC : 32° 53.422′ N  49° 07.845′ W

On est en train de faire notre meilleure journée en terme de distance vers les Açores depuis le début du voyage 🙂

Depuis hier soir le bateau glisse sous spi a 10nds dans un vent très régulier et une mer presque plate !
Si ça continue comme ça on devrait faire en 24h presque autant de progression vers les Açores que sur les journées de lundi, mardi et mercredi cumulées !!

Ce temps incroyable devrait continuer encore pendant 1 ou 2 jours, et on espère que ça va durer jusqu’au bout.
Les routages nous prédisent une arrivée vendredi matin aux Açores si tout va bien mais les prévisions sont encore incertaines pour la fin.

Le soleil tape toujours aussi fort mais on a bricolé un genre de parasol avec le taux de grand voile pour s’en protéger un peu, c’est nickel 🙂

A Bientôt
Léo

Jour 10 :

Salut à tous,
Notre position a 18:30 UTC :

33° 43.158′ N  44° 52.979′ W

Aujourd’hui ça aurait dû être une super journée : encore du vent portant assez fort pour nous faire avancer rapidement sur la route des Açores. La matinée s’était super bien déroulée, quand tout à coup, juste après manger, on est passés sous un nuage et le vent a tourné de 90 degrés avant de s’évanouir complètement.
Au début on s’est dit que ça n’allait pas durer, le temps que le nuage s’éloigne et on allait repartir. Alors on a profité de la pétole pour faire une petite réparation sur le spi et surtout une baignade en plein milieu de l’Atlantique sur l’eau lisse comme un miroir ! 5000m de fond d’après la carte.

Sauf qu’après ces réjouissances la petole s’est éternisée. Ça fait 4h qu’on est quasiment à l’arrêt maintenant. Les fichiers météo sont clairs, normalement d’après notre position on devrait être en plein milieu d’une zone de vent. Par contre derrière nous a une centaine de kilomètres s’étend une immense zone sans vent. On espère qu’on est pas tombés dedans …

On a mis un peu de moteur pour tenter de s’extirper de là et de re-chopper le TGV vers les Açores. On croise les doigts pour que ça marche sinon je ne sais pas pour combien de temps on va rester coincés là !

A bientôt
Léo

Jour 11 :
Notre position :
35° 19.995′ N  41° 44.493′ W

Salut à tous 🙂

Hier soir on a finalement réussi à sortir de la pétole en utilisant encore un peu de moteur. Plus de peur que de mal, je pensais qu’on s’était fait happer par l’anticyclone et qu’on allait rester coller pendant quelques jours, mais on a réussi à retrouver le flux de vent dans lequel on était hier matin.
Au final le bilan n’est pas si lourd, seulement 5-6h de perdues.
On commence à envisager l’arrivée, Les prévisions deviennent plus fiables et on pourrait potentiellement arriver entre jeudi soir et vendredi dans la journée.

Aujourd’hui c’est une journée toute tranquille : 8noeuds de vitesse, grand beau temps, le taud de soleil est de sortie et on se raconte des histoires sur notre rooftop 🙂

Bye
Léo

Jour 12 :
Notre position a 17:30 UTC : 
36° 49.566′ N  39° 41.043′ W

Salut à tous 🙂

Ici les jours se suivent et malheureusement, ils se ressemblent.
Le même schéma s’est produit avant-hier, hier et aujourd’hui. Voilà ce que ça donne : tout commence bien le matin avec du vent portant qui nous fait avancer à bonne vitesse comme prévu à la météo 🙂
Peace and love, magnifique lever de soleil, un petit café, une partie de Yams, bref la croisière s’amuse.

Puis ça se gâte. A un moment donné dans la journée, alors que la météo nous  annonce un vent d’une stabilité à toute épreuve, le vent  tombe. La faute à d’énormes nuages qui perturbent tout.
En plus il tourne et on se retrouve à nouveau à l’arrêt. On avance à 0 noeuds, les voiles claquent violemment à cause du clapot, on devient fou et on maudit ces fichiers météos qui nous prédisent le paradis alors qu’en réalité c’est la soupe à la grimace. Après un temps variable de 1 à 5h, en général ça repart.
Soulagement, on se dit que c’est juste une petite anomalie et qu’on a pas eu de bol, que c’est pas grave, qu’on perd « juste » quelques heures mais qu’au moins « on est à nouveau en route ».

Alors là on fait tourner un « routage » (c’est un calcul d’itinéraire en gros, il nous donne la route à suivre en fonction des prévisions météo) et immuablement celui ci nous annonce jour après jour qu’il reste « 4jours et 16h00 » avant l’arrivée.
On repousse donc l’arrivée potentielle d’une journée à chaque fois.

Ça commence à être fatiguant et on se dit qu’au lieu de faire du « tout droit » proche de l’anticyclone, on aurait peut être dû choisir la route nord. Beaucoup plus longue, peut être moins confortable mais en principe elle donne un vent plus fort et plus stable. On ne saura jamais qui avait raison.

A l’heure où je vous écris on est en plein moment « sans vent » avec les voiles qui claquent et le bateau collé à la piste. J’espère franchement qu’on va redémarrer vite.

Pour les prévision d’arrivées vous avez compris c’est dans 4jours et 16h … plus ou moins une semaine.

Il nous reste encore de la musique, de l’eau et de la nourriture donc pas de panique, ce qui va venir à manquer en premier c’est les congés payés …

A bientôt
La bise
Léo

Jour 13 :
Notre position a 18:43 UTC : 38° 33.347′ N  35° 56.105′ W

Salut à tous,

Hier soir la nuit était au top : un super ciel étoilé et la fameuse comète « NIMBUS 2000 » qu’on ne verra plus avant 6800 ans avec son sillage pas loin de l’horizon. C’est assez impressionnant j’espère qu’on la reverra ce soir.

En plus de ça, la nuit a été productive en terme de vitesse et la journée aussi, pour la première fois depuis longtemps on ne s’est pas arrêtés sous un nuage !

Les fichiers météo se précisent pour la fin, il nous reste moins de 3 journées de navigation. Les 30 prochaines heures le vent devrait être assez stable, et nous conduire jusqu’à Flores, l’île la plus à l’ouest de l’archipel des Açores. On va passer juste à côté mais pas le temps de s’arrêter, on mettra le cap sur l’île de Faial et plus précisément le port de Horta. C’est sur ce bout de trajet que les choses se compliquent. Le centre du fameux anticyclone des Açores se trouve en ce moment juste sur notre destination. Ça veut dire que les derniers miles vont se faire trèeeees lentement mais bon on a encore environ 5h de gasoil pour nous aider à finir.

Si tout va bien on arrive donc vendredi soir au Peter’s bar de Horta pour une bière bien méritée 🙂

A plus
Léo

Jour 14 : Terre en vue !

Salut à tous
Notre position a 17:00 TU : 38° 56.131′ N  31° 45.523′ W

On est en train de passer devant l’île de Flores, l’île la plus à l’ouest de l’archipel.
Il nous reste environ 200km avant d’arriver à Horta, le vent est prévu très faible sur la fin donc d’après les derniers fichiers météo devrait arriver vendredi dans la matinée.

Ce matin on a vu notre premier voilier depuis le départ de la Guadeloupe. Ils étaient pile sur la même trajectoire que nous et on les a doublés sous le vent. A bord 3 français qui étaient partis de Guadeloupe le 1er donc 8 jours avant nous.

On a aussi vu nos premiers dauphins, ils ne sont pas très joueurs et ont pas voulu nous accompagner mais on les a vu faire des saltos pas très loin du bateau.

Maintenant il reste une petite incertitude : aura-t-on le droit de débarquer aux acores et d’aller boire une bière au Peter’s bar sans test COVID ?
Aura-t-on le temps de faire le test et d’obtenir les résultats avant notre avion de samedi ?

On vient de réaliser la plus stricte des quarantaines et on a un test négatif d’avant le départ, mais on va devoir se refaire tester en vitesse dès notre arrivée. On ne se fait pas une joie à l’idée de se faire atomiser les narines à nouveau mais c’est la règle !

A bientôt
Léo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *