On a testé la nouvelle panoplie “Offshore 900” de TRIBORD

6 courses, plus de 2500 miles parcourus, de jour comme de nuit, c’est le programme 2021 du circuit Mini 6.50. De mars à septembre 2021, c‘est aussi le test auquel nous avons soumis les nouvelles salopettes et vestes de quart de la panoplie “Offshore 900” de Tribord, conçues pour le grand large.

Romain Le Gall en panoplie offshore TRIBORD sur son MAXI 650

Dans cet article on va vous donner quelques détails sur ces nouveaux produits qui débarquent tout juste en magasin et notre ressenti après cette saison de test.
La nouvelle gamme comprend 4 produits :

Nous avons surtout testé les deux premiers éléments !

La vareuse

Vareuse Offshore Tribord avec capuche amovible
La tenue que nous avons testée, avec la salopette et la vareuse à col amovible

Pour habiller le haut du corps on a donc le choix entre une veste et une vareuse.
Qu’est ce qu’il me raconte encore celui la, c’est exactement pareil !? 🤨
Et non !
La veste s’ouvre par le devant avec un grand zip alors que la vareuse s’enfile comme un sweat.

C’est donc cette dernière que nous avons choisie pour notre saison de mini. Certes, plus difficile à mettre et à enlever, la vareuse est aussi plus étanche grâce à son absence de zip central. Elle permet aussi d’avoir une grande poche ventrale, pour y ranger plein d’affaires !
En mini de toute façon on dort habillé donc on n’a pas à enlever la vareuse entre chaque quart.

Pour cette nouvelle vareuse, l’équipe de conception a mis le paquet sur l’imperméabilité :

  • Nouveau composant plus imperméable et plus déperlant
  • Manchons néoprène aux poignets
  • Nouvelle coupe avec moins de coutures pour limiter les risques d’entrée d’eau

Le petit plus de ce produit c’est sa polyvalence : la capuche amovible permet d’avoir une vareuse pour deux usages. En régate à la journée ou en entrainement court et intense. On enlève la capuche pour avoir un champ de vision bien dégagé. Quand vient la nuit (ou la pluie) on peut remettre la capuche pour se protéger de l’eau et du froid.

La salopette

Romain Le Gall en panoplie offshore TRIBORD sur son MAXI 650

La nouvelle salopette offshore race est conçue dans le même composant “3 couches” que la vareuse. Votre style (et votre imperméabilité) sont donc assurés avec ce total look : haut et bas assortis 😎


Petit zoom sur les nouveautés de ce modèle :

  • L’abandon des bretelles pour un haut en jersey léger, très agréable à porter
  • Un nouveau composant de renfort plus résistant aux fesses et genoux
  • Un zip central qui descend plus bas pour faciliter la pause pipi et qui est doublé d’un soufflet d’étanchéité.
Salopette OFFSHORE RACE 900 TRIBORD

Les petits plus :

  • La possibilité d’ajouter des mousses. Elles sont glissées dans des pochettes scratchées, on peut donc en mettre des plus épaisses si besoin. C’est parfait pour nous qui passons notre temps à 4 pattes sur notre mini..
  • La poche cargo “gros volume” sur la cuisse droite. Elle reste facile d’accès en toutes circonstances même avec le gilet. Attention, cette poche est déperlante mais pas 100% étanche, en cas de forte pluie ne laissez pas votre téléphone dedans, il finira trempé #C’estDuVécu!

Notre avis :

Après une saison les produits ont très bien vieilli ! On voit quelques quelques traces d’usure sur les renforts genoux, surtout à cause des déplacements à 4 pattes sur l’antidérapant du pont, mais l’imperméabilité est toujours là et c’est le plus important 🌨
Romain valide l’ensemble et est parti avec cette panoplie sur la Mini-Transat.


+ Pour compléter cette gamme Offshore il y a aussi la nouvelle longe Tribord que nous avons testée dans cet article.