On a testé la nouvelle longe Tribord !

Longe Tribord

S’attacher sur un bateau, d’autant plus en solitaire, n’est plus une option !
Il arrive d’entendre dans les récits de marins “si tu tombes, t’es mort.”. Ça fait froid dans le dos et ça fait réfléchir.
En effet, si vous tombez à l’eau sans être attaché, votre gilet de sauvetage vous fera certes flotter mais ce n’est pas suffisant, il ne vous permettra pas de remonter à bord du bateau. Pour vous attacher à un point fixe du bateau et éviter de passer par dessus bord, il existe un accessoire parfait : la longe !

Conçue en partenariat avec la SNSM et Simond.

Tribord l’a bien compris et vient de sortir cet été une – même deux ! -nouvelles longes. Et si on vous en parle c’est parce que c’est Romain himself qui a travaillé à leur conception en tant qu’ingénieur. Il n’était pas seul bien sûr. En plus de son groupe projet (designer, prototypiste, …), la longe a été conçue en partenariat avec la SNSM et Simond, la marque d’escalade de Decathlon, rien que ça !

Test de la longe avec la SNSM

Testée depuis plusieurs mois

L’avantage d’être à la fois coureur au large et concepteur de produit est que nous avons pu tester et éprouver les prototypes de ce produit tout au long de sa conception lors des entraînements en mini. Une fois le prototype final disponible, on a testé une paire d’exemplaires sur toute la saison de course 2021 du circuit Mini 650 et les convoyages soit plus de 2000 milles. Dans cet article on va vous faire un petit compte rendu de ce test longue durée.

Deux longes, deux usages.

La longe de 2m est élastique. Sans tension elle se rétracte pour ne pas vous gêner. Lorsque on se déplace, elle s’étire pour nous permettre de manœuvrer à distance du point d’accroche. Elle dispose aussi d’un mousqueton largable côté harnais, ce qui permet de rentrer dans le bateau avant de se détacher. Et inversement de s’attacher avant de sortir.
C’est cette version qu’on utilise pour se déplacer à l’avant du bateau, en frappant le mousqueton sur la ligne de vie.

La grande longe permet de se détacher depuis l’intérieur du bateau


La longe 1m, quant à elle, est bien plus courte et n’est pas élastique. Elle nous sert le plus souvent à nous amarrer court, lorsqu’on va rester immobile pour un moment. Par exemple dans un quart à la barre ou pour la pause pipi.

Elles sont donc complémentaires, et c’est bien d’avoir les deux. Celle que vous n’utilisez pas trouvera sa place facilement autour du cou façon écharpe pour ne pas vous gêner.

L’œil de l’ingénieur

Romain :
Pour concevoir cette longe on voulait mettre le paquet sur le mousqueton. On le voulait léger et facile à manipuler même avec les doigts transis par le froid. Exit le mousqueton inox, lourd et qui tape sur le pont. On a choisis un modèle en aluminium anodisé, hyper facile à prendre un main pour une légèreté implacable.

Le détail qui tue !

Léo :
Niveau design ce que j’ai bien aimé c’est le petit fil réfléchissant qui permet de voir la longe la nuit dans le faisceau de la frontale et être sur de ne pas se prendre les pieds dedans !

De notre côté, elles seront embarquées sur la mini transat 😉. On se retrouve en fin d’année pour un bilan du matos après une traversée de l’Atlantique !

La longe de 2m est disponible à 45€ et la longe de 1m à 25€.